La déprime postpartum

Sur cet article je vais vous parler d’une phase que toute jeune maman est susceptible de traverser après l’accouchement. La déprime… Et oui cette période où nous vivons le plus grand bonheur de notre vie est souvent semé d’embûches..

Je ne suis pas en train de vous parler du Baby Blues ou de la dépression. Le Baby Blues est temporaire et ne dure que quelques jours et il est lié à la chute des hormones. La dépression  postpartum est un véritable syndrome dépressif qui nécessite un suivi.

Personnellement j’aime être enceinte ! Je ne suis pas en train de vous dire que j’aime les nausées, les douleurs dans le dos, les brûlures d’estomacs, les hémorroïdes etc.. Je ne suis pas MASO. Mais j’aime voir ce ventre s’arrondir, dormir une main sur mon ventre, le toucher pour ressentir ses coups. Honnêtement je trouve toutes les femmes enceintes merveilleusement belles, je me trouvais belle !

Enceinte on a des beaux cheveux, on a des rondeurs mais on les porte bien, on met des vêtements qui moulent ce joli ventre. Une fois que vous avez accouché, vous avez des cernes, un ventre flasque, des rondeurs mais qui ne présente plus aucun intérêts, on ne sait plus comment s’habiller (d’ailleurs la plupart des vêtements d’avant grossesse ne nous vont plus…), notre corps nous appartiens de nouveau mais on ne le reconnaît plus, on ne trouve plus le temps de se maquiller, c’est à peine si on arrive à prendre une douche avant 16H et ça c’est déprimant…

Lorsque l’on est enceinte, surtout du premier enfant mais aussi pour les autres, on est un peu le centre du monde. La famille prend des nouvelles à chaque échographie, on vous touche le ventre (ce qui peut parfois être très agaçant..), votre amoureux prend soin de vous et se plie en quatre pour vous faire plaisir (Ça c’est valable UNIQUEMENT pour le premier hein !)

 

Une fois que bébé est là il est normal que toute l’attention se déporte sur lui, vous même vous ne prendrez plus autant soin de vous pour fondre d’amour en regardant ce petit être que VOUS avez fait. Ce qui en revanche peut être déconcertant c’est de ne pas réussir à calmer ce bébé qui pleure, à entendre les tonnes de conseils de la famille, des amis et des inconnus même !!! Vous ne vous étiez pas forcément imaginé avoir un bébé qui ne dort pas , qui a des coliques et qui hurle pendant des heures … rajoutez donc à la fatigue, la culpabilité de ne pas être heureuse, de ne pas supporter votre bébé. Lewis m’a fait vivre l’enfer par moment, et sincèrement je me suis imaginé le claquer dans les murs tellement je n’en pouvais plus…. Il n’y a rien de plus déprimant que de ne pas comprendre son bébé… d’avoir la sensation d’être une mauvaise mère.  » Si j’avais allaité il n’aurait pas eu de colique… » « Si je donnais le biberon il ferait ses nuits… » Ne croyez pas tout ce que l’on vous dit et écoutez votre instinct !

Un bébé peut aussi être moins beau que ce à quoi vous vous attendiez…  L’acné du nourrisson, une oreille décollée, il louche, un angiome… Pleins de petits « défauts » qui sont généralement temporaire et on ne l’avouera pas à haute voix mais on est un petit peu déçu….  Moi j’avoue qu’à la naissance de Lewis je ne l’ai pas trouvé très beau… des grandes narines, un grand front, pas de cheveux lol. Mais à peine quelques heures plus tard ses traits se sont apaisés et il est devenu le plus beau à mes yeux.

Quand vous devenez jeunes parents, votre couple se rapproche intensément les premiers jours. Je n’ai jamais été autant amoureuse de mon mari qu’a la naissance de nos enfants. Il a fait de moi une maman, j’ai fait de lui un papa, nous avons fait un enfant, ce petit être parti de rien c’est nous qui l’avons fait ! (Bon la contribution féminine est tout de même un peu plus importante avouons le !!!!! ) Sauf que l’euphorie du début va passer, papa va retourner travailler et très vite ce si petit bébé va prendre toute la place. Il devient souvent difficile de trouver du temps en amoureux et pire vous commencez à vous faire des reproches sur le ménage, sur l’éducation etc…  Un enfant met un couple à l’épreuve, et un deuxième je ne vous dis pas !!!! Le couple doit être soudé et patient, c’est un peu déprimant de s’endormir à 20H30 avant même que le programme du soir ne commence. Mais ça fait partie de la vie de jeunes parents et on sait que c’est temporaire.

En dehors de la vie amoureuse, la vie sociale en général prend un coup… Avec un enfant vous parviendrez à garder une vie sociale assez remplie. Un conseil, sortez les premiers mois tant que bébé dort partout. Avec deux et plus le cercle social se réduit … On vous invitera forcément un peu moins, et vous allé vite vous rendre compte que sortir le soir chez des amis ou au restaurant avec deux enfants (surtout si comme moi ce sont deux enfants en bas âges) c’est du SPORT ! Deux sièges autos à attacher, un sac à langer pour deux, la poussette, le porte bébé etc.. Nous on a essayé au début et on passait plus de temps à gérer les enfants qu’à faire l’apéro… On continue de sortir de temps en temps et si on peut on en fait garder au moins un.

Voilà ce qui peut déprimer un peu après la naissance d’un enfant. Heureusement pour nous un sourire nous fait tout oublier, on doit être programmé pour se sentir heureux en voyant un bébé ! Donc même si vous avez l’impression d’avoir des kilos en trop, une vie sociale limitée, et que votre bébé ne fait pas ses nuits dites vous que tout cela est temporaire et que le meilleur est à venir.

 

 

Laisser un commentaire