Elodie Forot Photographe

C’est en voyant des photos de familles sur Instagram que j’ai repéré Elodie Forot. Alors enceinte de Lewis j’ai décidé de prévoir une séance photo avec elle pour la naissance. Dès le début on comprend que ce n’est pas une simple photographe, et ce n’est pas une simple séance photo. C’est un morceau de vie qu’elle partage et fige dans le temps. Elle fait partie des personnes que l’on oublie pas, une personne profondément gentille et généreuse. Avec ma fille, elle a tout simplement été géniale ! J’ai donc naturellement pensé à elle pour agrandir ma rubrique des « Mam’entreprise » et elle a accepté de m’accorder de son temps précieux.

Coucou Elodie, merci de m’accorder du temps pour nous parler de toi et de ta vie professionnelle

Tu nous parles un peu de toi ?  

Je m’appelle Elodie, j’ai 31 ans (j’allais dire 30 oups’ !)  et je suis la maman de Charlyne, une petite fille formidable et pleine de surprises, qui a 6 ans 1/2. Nous vivons toutes les deux avec Jérémy, mon compagnon et qui est comme un autre papa pour elle. On dit toujours que nous n’avons qu’un seul papa et qu’une seule maman, c’est vrai, ces liens là sont uniques, mais la vie nous offre parfois l’occasion de vivre cette relation plusieurs fois, dans des formes totalement différentes. Et c’est la chance qu’a de vivre ma fille dans sa réalité à elle de la vie de famille. Plutôt que recomposée, j’aime dire que c’est une «famille agrandie et plus riche en amour encore» qu’elle a autour d’elle. 

Et professionnellement ? 

Je suis photographe mais j’aime préciser que je suis bien plus qu’une simple prestataire qui réalise des clichés. Au delà de photos, ce sont des souvenirs de vie, une histoire que je m’attache à écrire, à mettre en images. Et pour que cette histoire soit la plus authentique possible et le plus en accord avec les personnes que je photographie, je dois être un peu plus que «la photographe». C’est pourquoi j’attache beaucoup d’importance à la rencontre et aux échanges.  Je cherche à créer ce lien qui me permettra d’être suffisamment proche d’eux pour retranscrire avec le plus de sincérité possible les véritables moments de leur vie ! Alors j’aime dire que je suis un peu comme cette amie de la famille, discrète mais présente et pleine de bienveillance, qui de sa place de petite souris immortalise ce qui, dans 20 ans, sera un véritable trésor : Les souvenirs de moments comme on en vit beaucoup partout, mais qui, quand on les éclaire deviennent leurs moments à eux, uniques et différents. Ce genre de moments qui 20 ans après continuent à résonner et faire sens pour eux bien au delà du temps qui passe. Et bien souvent, c’est exactement ce que je vis lors des reportages de mariage: je suis cette amie de la famille dont tous le monde a entendu parler. Et c’est un peu comme si chacun me connaissait déjà et inversement pour moi! Et ça, ça change tout dans les moments et l’authenticité que je parviens à capturer !

Tu es aujourd’hui photographe mais ça n’a pas toujours été le cas, peux tu nous parler de ton parcours professionnel ?

Je suis Photographe à temps plein depuis un peu plus de 2 ans maintenant. Mais pendant près de 9 ans, j’ai été Éducatrice de Jeunes Enfants (EJE). Cette expérience s’est terminée auprès des enfants en crèche, mais je suis passée par des services bien différents, qui m’ont tous énormément apporté ! J’ai tellement appris, sur mon ancien métier, mais sur moi même aussi !  Toutes ces familles, ces jeunes enfants, voir très jeunes… C’était magique et mon cœur en est encore remplit de belles choses. C’est un métier que j’ai fait avec amour et passion durant toutes ces années, et le quitter n’a pas été une décision facile. Mais au fond de moi, alors que je ne croyais pas vraiment en mes capacités d’entrepreneur et photographe à ce moment là, une petite voix m’a guidé vers cette passion. Cette petite voix n’avait aucune doute quand à la réussite de ce projet et mes capacités à le mener. Pourtant rien ne pouvait prédire tout ça. Mais  cette petite voix résonnait tellement fort, qu’en quelques semaines seulement, j’ai décidé de l’écouter, en me disant que si je ne le faisais pas je ne saurai jamais si ça peut réellement marcher. Je crois tout simplement que quand c’est le bon moment, c’est le bon moment comme on dit !

Le chemin n’a pas toujours été facile, surtout qu’à cette même époque je me séparais du papa de ma fille. Et construire une entreprise demande beaucoup d’énergie et de disponibilité « psychique ». Mais malgré tout j’ai réussi à ne rien lâcher et je suis parvenue à tout (re)construire. Je suis arrivée à me connecter à cette petite voix et je ne regrette absolument pas cette décision, bien au contraire ! Les difficultés sont aujourd’hui différentes, car mener une entreprise demande beaucoup d’investissement personnel, mais cette expérience est tellement passionnante pour moi, tant à travers la photo que l’entreprenariat, que je n’ai pas l’impression de vraiment travailler,. En tout cas, au sens que je pouvais lui accorder avant et qui était souvent lié à une certaine sensation de poids et de contrainte.

Peux tu nous décrire ton travail ?

Mon travail c’est souvent boire des mojitos avec mes clients 😛 (gros câlins à ceux qui se reconnaîtront ahah )

Plus sérieusement, comme je le disais j’accorde beaucoup d’importance à la rencontre et à la relation. Alors je dirai qu’en priorité mon travail c’est ça. Personnaliser chaque échange, chaque rencontre. Car comme je le dis souvent, chaque relation , chaque histoire que je photographie, est unique et différente, et notre rencontre l’est tout autant. J’aime prendre le temps d’échanger avec les personnes qui me contactent, leur expliquer ma démarche, le déroulement de la séance, mes tarifs et être à l’écoute de leurs attentes. Pour moi, une séance photo représente un véritable investissement. Au delà de l’aspect financier, on parle de souvenirs d’une vie, d’histoire de vie. C’est leur moment. Et ce temps de préparation si je peux dire est important pour le construire, voir essentiel à mes yeux.

Il y a ensuite la prise de vue. Je photographie principalement les couples et les familles : à l’occasion de mariage, mais aussi de moments importants dans la vie d’un couple. De grossesse, de naissance, ou simplement de vie de famille. J’interviens aussi de plus en plus dans le cadre des reportages de familles multi-générationnelles. Mais je réalise également des reportages pour les entreprises et des portraits dans les structures de la petite enfance (crèche et association d’assistantes maternelles). Oui, c’est un peu ma manière à moi de continuer à être présente dans ce domaine et à y défendre les valeurs auxquelles je crois <3

Je parle de reportages plutôt que séances, c’est un mot comme un autre et on peut y mettre le sens que l’on veut derrière à vrai dire, mais c’est le mot qui résonne le plus pour moi car c’est celui qui fait sens avec ma démarche.  C’est détaillé sur mon site si vous en avez la curiosité, mais pour résumer je dirai qu’à travers ces images, je veux que les personnes qui me font confiance, se souviennent de ce qui faisait vraiment sens pour elle au moment où la séance a été réalisée. C’est pourquoi, je leur envoie un questionnaire pour comprendre qui ils sont et ce qui compte vraiment à leurs yeux. L’idée du reportage est que je vienne partager 3 heures avec eux, quand ils le veulent et où ils le souhaitez. Et de vivre leur vie, telle qu’ils ont envie de la vivre. Je suis là pour les guider et mettre en valeurs ces souvenirs bien entendu, mais les choses glissent plutôt d’elles-mêmes, et bien souvent ils n’ont pas l’impression d’avoir réaliser des photos au sens contraignant du terme. Pas besoin de poser, de regarder l’appareil, en fait ils peuvent juste être eux-même !  L’échange que nous aurons au cours du reportage se suffira à lui même pour construire tout ça. Sans parler des enfants qui sont formidables pour créer de jolis moments avec toute la spontanéité qui les caractérisent !

Vient ensuite le tri et le post traitement. Un long travail là aussi. J’ai cette volonté que les personnes se reconnaissent à travers les images que je leur remets. Je veux que ça fasse sens pour elle et résonne au plus profond d’elle même avec leur histoire et leur réalité. Je passe donc beaucoup de temps dans la sélection finale des images car je recherche les bonnes expressions, les « bons » regards, ces gestes qui le caractérisent tant. Je garde ce qui fait sens et cela me demande d’être connectée à ce que j’ai ressenti. Oui vient le travail dans la cohérence du post traitement que j’apporte à mes images. Je retouche essentiellement la luminosité, les ombres, les contrastes mais aussi ce que l’on appelle la balance des blancs. Très souvent la lumière à la prise de vie est influencée par le cadre ambiant et les couleurs présentes autour. Il m‘arrive parfois sur une même série d’avoir des couleurs totalement différentes d’une photo à l’autre, selon où le point de mesure a été fait. C’est assez technique dis comme ça, mais ce temps passé à cette étape est surtout là pour que les images rendues soient le plus cohérentes possibles et en accord avec l’ambiance du moment (vous connaissez la photo un peu teintée rose à cause du rideau rose accroché à la fenêtre ?!)

Puis vient la réalisation du film photos, car il est impensable pour moi de remettre une simple galerie internet à mes clients. Après toute l’énergie que je mets à rendre ce moment le plus personnalisé possible, je ne peux pas finir sur quelque chose d’aussi impersonnel !  Enfin la commande de tirages (parce que oui, là aussi je défends certaines valeurs) puis toutes les petites attentions que je garde secrètes et qui viennent terminer l’expérience.

A coté de ce qui est « purement » lié à la photographie, il y aussi la partie entrepreneuriale. Les comptes, les commandes diverses, la réflexion et construction de mes différents forfaits qui évoluent avec ma démarche et mon travail forcément, la création régulières d’objectifs à atteindre pour me challenger et avancer (indispensable!) , la recherche de nouveaux supports, de nouvelles idées à mettre en place dans l’expérience client, la réalisation des contrats. Et puis la communication : le site internet, les publications, les mises en page sur le site, les réponses aux mails, téléphones. Me former aussi. Bref je ne m’ennuie pas, mais je n’ai pas non plus l’impression de travailler alors qu’en réalité mon temps de travail est bien supérieur au  précédent. Mais c’est ça qui est magique : «  Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » disait Confucius. Je crois que le secret est vraiment là <3

 

Qu’est ce qui ta poussé à travailler pour toi ?

Ma petite voix ! hihi

Qu’est ce qui a changé depuis que tu travailles pour toi ? 

Si on regarde seulement le temps de travail mais aussi le temps passé à réfléchir au travail, je dirai que mes horaires ont doublé voir triplé ! (parce que oui, je travaille beaucoup la nuit).

Si on ne s’intéresse qu’à l’épanouissement personnel, je dirai que lui il a été multiplié par 1000 voir 10 000. Pouvoir décider de mon emploi du temps, partir quand je veux tout en liant plaisir et travail, être présente pour ma fille, pouvoir aller la chercher  à l’école, décider de quand je veux participer aux sorties de l’école, pouvoir prendre un temps dans une journée pour flâner ou manger avec une amie… ça n’a pas de prix à mes yeux ! Mais ça signifie aussi travailler souvent le week-end ou tard le soir, mais l’un ne va pas sans l’autre! Je crois que le plus important dans ce cas, est que ça fasse sens au moment où on le vit et de rester connecté à soi, à ses envies et ses besoins! Peut être qu’un jour j’aspirerai à autre chose. Aujourd’hui je suis épanouie comme ça.

La grosse contrainte pour moi reste de travailler à la maison. Le plus gros piège : travailler et penser que l’on peut s’occuper de la maison à la fois ! J’avoue que j’ai souvent le sentiment d’être piégée et que les tâches ménagères s’invitent beaucoup sur mes pauses, qui du coup deviennent courtes ! C’est bête mais étendre une machine par là, faire la vaisselle de l’autre, ranger, nettoyer, passer l’aspirateur … c’est pas grand chose mais mis bout à bout c’est beaucoup de temps et d’énergie que j’ai l’impression de perdre. Objectif 2018 : employer une personne quelques heures pour s’occuper de ça !

J’ai réfléchi aux espaces de co-working mais je n’y trouve pas encore mon compte. Encore trop besoin d’être sur l’ordinateur fixe pour mes traitements (écran plus grand que le portable) . Mais parfois je vais bosser dans un café ou alors avec mon amoureux, on profite des week-end où la puce est chez son papa pour se faire ce que l’on appelle des « WORKLOVE » entendez par là des weekends de travail en amoureux! On choisit un lieu inspirant mais pas trop loin (très souvent un air bnb) et on en profite pour lier les deux. On se balade un peu la journée, on se prévoit on bon repas ou un petit restau le soir, et puis on travaille le reste du temps à un rythme différent dans une ambiance différente. On a trouvé ce moyen pour se ressourcer et s’inspirer tout en avançant sur nos travaux respectifs !

Est-ce que tu arrives à vivre de ton activité ?

Oui bien sûr et je crois que c’est essentiel pour être épanoui dans ce que l’on fait! Sinon on vit dans l’inquiétude, la peur et forcément ça joue sur la confiance en soi et l’estime de soi. Mais là encore ça demande un travail sur soi et bien souvent notre rapport à l’argent !

Le lancement a demandé quelques concessions mais les choses se sont faites assez naturellement. Encore une fois quand on est sur le bon chemin les choses semblent se dérouler d’elles-mêmes. Pour parler en toute transparence et peut être aider d’autres, cette année qui est ma deuxième année, je suis parvenue à réaliser un peu plus de 20 000 euros de CA. Ce n’est pas extraordinaire, mais pour moi c’est une grande victoire, car mon année n’a vraiment commencé qu’en mai. Des précautions personnelles m’ont absorbé pas mal d’énergie en début d’année et je n’ai pas réussi à communiquer comme je l’avais envisagé. Sur ça ce sont ajoutés, quelques compléments de pôle emploi (ARE), car j’ai pu lier le lancement de mon activité avec une rupture conventionnelle ce qui m’a permise d’être complétée les premiers mois creux de mon activité. Ce n’est pas énorme mais sur l’année je pense qu’au total je suis arrivée à 5 ou 6 000 euros de plus. Ce qui m’a bien aidé les mois où il n’y a pas eu d’encaissements.

Pour l’année prochaine, mon premier prévisionnel est de 42 000 euros. Mais j’ai déjà bien avancé dans mes objectifs et pense déjà à les revoir à la hausse (challenge oblige!). Je tiens juste à préciser que mon statut est encore celui de l’auto-entreprise et qu’on parle ici de CA (Chiffre d’Affaire et non de recettes comme une entreprise individuelle peut le calculer). C’est quelque chose auquel il faut penser lorsque l’on se lance car au delà des charges sociales, il y a aussi des frais de fonctionnement qui diffère selon les activités mais sont bien présents. Ça demande de bien calculer ses prestations car ce qu’il reste dans notre poche à la fin n’est pas de cette hauteur !

 

Quelle est la plus belle récompense ?  Pour avoir fait appel à tes services j’imagine que tu dois être fière d’offrir un souvenir si émouvant ?

Mon cœur vibre et résonne lorsque je reçois des messages de me clients qui me disent que les images que je leur remets font sens pour eux bien au delà de ce qu’ils auraient pu imaginer ! Qu’ils y retrouvent toutes ces petites choses et détails qui caractérisent leur relation, leur histoire et les personnes qui la compose. Des expressions, aux mimiques, aux moments partagés. Que bien souvent, ils ont oublié ma présence et qu’ils sont surpris de découvrir ce résultat alors qu’ils ont eu le sentiment de ne pas me voir. Quand ils me disent « On est tellement heureux de t’avoir fait confiance , ces souvenirs on les chérit comme notre plus beau trésor ».

Là, une chaleur immense m’envahit et me donne envie de continuer à donner tout ce que je donne, sans compter.

Je crois, que la plus belle des récompenses, est chaque relation, chaque lien, que je construis avec chacun. Comme je le disais, chaque rencontre et chaque histoire sont différentes, mais toutes m’apportent énormément à leur manière.

Et j’ai la chance immense avoir des clients qui me gâtent autant que je les gâte ! Pour tout ça, et bien plus encore, je leur dis merci <3

 

Tu aurais un conseil à donner aux mamans qui souhaite se reconvertir ?

Ecouter leur petite voix et se connecter à elles-mêmes, à qui elles sont vraiment au fond d’elles et ce qui les rend heureuse. Le secret est vraiment là. Quand on se connecte à soi, que l’on est aligné avec ses valeurs et qui on est, on rayonne et les choses se déroulent avec aisance parce qu’elles font sens. Peu importe le domaine et les aspirations. Tout est vraiment possible quand on « vibre » les choses. Mais cela demande parfois du temps et un travail d’introspection pas toujours facile à mener. De renoncer à d’autres choses aussi et d’accepter de lâcher prise. Je crois que quelques soient les projets, les envies, ce qui compte c’est d’essayer et d’y croire. Parce que comme le dit l’adage : « on ne croit pas ce que l’on voit, mais l’on ne voit que ce que l’on croit ». C’est tellement vrai … et un regard, un état d’esprit peuvent changer tellement de choses ! Mais parfois ce travail demande d’être accompagné. Et là aussi, c’est un point essentiel. Sachez vous entourez des bonnes personnes. On est la somme des personnes qui nous entourent, alors si vous voulez devenir inspirantes ou réaliser de grandes choses, entourez-vous de personnes qui le sont tout autant pour vous ! Croyez-moi ça change beaucoup de choses. En fait, je crois qu’encore une fois c’est être à l’écoute de soi et de ce qui résonne pour nous ! Soyez attentives aux rencontres et aux échanges, la vie nous guide toujours 😉

Pour le reste, il y a une phrase que je me répète souvent intérieurement lorsque je doute sur les choses à faire ou non :  « Je ne sais pas si c’est possible ou non alors j’agis comme si tout est possible ! ». Cette phrase est de David Laroche et a souvent guidé mon chemin ! Alors je finirai cette question, en vous disant , si vous vous demandez si c’est possible ou non, essayez, vous trouverez à coup sûr la réponse ! <3

Des projets pour l’avenir ? 

J’ai cette idée, de réaliser des images pour des familles défavorisées. J’y pense depuis plusieurs temps déjà, et je ne sais pas encore quelle forme cela prendra: au cours de voyages afin de toucher des familles diverses, de cultures différentes, ou au travers d’association … Je laisse les choses venir peu à peu et faire sens. Mais ce qui m’anime c’est le souvenir. « Comprendre d’où l’on vient et qui l’on est, pour comprendre où l’on va ». Et j’aimerai pouvoir offrir à des familles qui n’ont rien, ces souvenirs qui n’ont pas de prix. Parce qu’un bout de papier peu vraiment changer une vie !

J’aimerai aussi développer le partage. Je n’en connais pas encore la forme et commence peu à peu avec mon entourage et les rencontres qui se présentent à moi (quand je vous dis que la vie nous guide!) mais j’aimerai accompagner des personnes qui se lancent dans la création de leur entreprise. Des femmes principalement je crois. Parce qu’à travers elles, c’est un peu m’aider moi et réparer des choses. J’en ai conscience, mais c’est justement ce qui rend les choses plus fortes et m’aide à prendre de la distance parfois aussi. Ça ne serait pas tant sur l’aspect administratif, mais plus dans la démarche, les actions à mener, faire sens avec qui l’on est et partager mon expérience. Tout ça se construit. peut être que ça prendra la forme de blogs ou de poadcast, de vidéos, je ne sais pas encore … mais c’est à suivre 😉

Il y a aussi la formation autour des reportages de famille, pour aider d’autres photographes à se trouver aussi. Mais ça aussi, ça se développe et dans tous les cas, je ne serai pas seule ! Parce que ce qui est enrichissant, c’est la diversité des expériences !

Et enfin, dernier point important, écrire un livre. j’y pense depuis des années. L’écriture commence à émerger. Je laisse venir les choses, j’écris de temps en temps et ce qui devra voir le jour verra le jour. Je fais confiance en la vie, mais écrire me fait déjà tellement avancer !

La suite au prochain épisode 😉

Et des projets personnels ? 

ahahah question piège ! Mon amoureux connait les réponses … 😛
La vie fera le reste 😉

 

 

 

 

 

Quel est ton plus grand défaut et ta plus belle qualité (même si selon moi tu semble être la personne la plus douce et la plus humaine que j’ai connue).

Merci pour tes mots <3

Comme tout ce qui existe dans l’univers, je crois que chaque chose à sa place et fais sens. Tout comme la nature a besoin des saisons, du jour et de la nuit, du froid et du chaud pour évoluer, notre personnalité se construit à partir d’éléments et de situations qui sont là pour nous faire grandir. Alors pour moi tous les qualificatifs qui vont suivre sont à la fois qualités et défauts, ça dépend sous quel angle on les regarde, à quel moment ça s’exprime et surtout ce que j’en fais !

Mon coté perfectionniste et emphatique me joue souvent des tours mais j’apprends à avancer et me protéger avec. A les utiliser à bonnes doses en quelque sorte et quand j’y parviens, c’est une réelle force qui me pousse à me dépasser pour l’une et à être connectée aux autres et à leurs besoins, pour l’autre. Contrairement à ce que certaines personnes m’avaient prédis, je me rends compte que mon empathie est vraiment une grande force dans la photo ! (et toc !! ahaha )

De l’autre coté, ce qui me caractérise le plus c’est ma douceur, c’est vrai. Là aussi ça m’aide beaucoup dans mon métier, mais là aussi je dois apprendre à l’utiliser avec justesse pour ne pas me laisser envahir et être capable de poser des limites quand il le faut avec des personnes plus envahissantes.

Il y a aussi ma sensibilité. Elle rejoint l’empathie, mais je crois que cette dernière n’en est qu’une expression. Je suis sensible aux choses qui m’entourent. Si là aussi je dois apprendre à me protéger parfois, je sais que c’est ma plus belle force. J’apprends à la dompter, mais elle m’ouvre des voix que je n’aurai jamais imaginé et me connecte à des choses tellement belles <3 J’ai une certaine perception des choses et des personnes. Quand j’écoute mon ressenti (et pas le mental ce qui n’est pas toujours facile!) je me trompe rarement. Et ça m’aide souvent à faire les bons choix ! C’est magique au sens où ça m’aide vraiment à être connectée à moi même et à m’épanouir ! Je crois que ma petite voix vient de là <3 C’est aussi ce qui me guide dans la compréhension des choses et des personnes qui m’entourent, et m’aide à être au plus près de leur réalité. En séance c’est magique !

Qu’est ce que tu fais pour toi et uniquement pour toi ?

JOKER ! ahaha

Pas assez de choses encore mais j’y travaille !

J’apprends à m’accorder plus de valeur et c’est déjà énorme !

Objectif 2018 : commencer le piano, c’est quelque chose pour moi ça, non ?!

Où est ce que tu aimes aller en famille ?

Dans plein d’endroits différents ! On adore voyager, sans forcément aller très loin, mais s’évader ! Ce que l’on aime c’est découvrir de nouveaux endroits. Pendant longtemps, on a cherché comment concilier vie pro et vie de famille. Ne pas avoir le sentiment de travailler c’est bien, mais parfois ça déborde un peu (beaucoup) sur la vie perso quand même (forcément même !) . On a encore du travail sur ce point, mais peu à peu je sens qu’on trouve à équilibrer les choses.

On adore la nature! Cet été nous avons passé une semaine merveilleuse à la montage, dans ce petit mazot… juste parfait !

le mazot : https://www.airbnb.fr/rooms/7984924

On adore aussi aller chez Christine, pour se ressourcer encore une fois, et quand on y va pour ça, travailler avec une vue époustouflante ! Et la cerise sur le gâteau, Christine est haute merveilleuse ! )

(le lien : https://www.airbnb.fr/rooms/5772365)

Et puis notre belle vie d’Aix en Provence où l’on adore flâner et se balader, aller au restau (voici deux adresses que  l’on adore !!) . D’ailleurs choupette y a bien pris goût et maintenant c’est elle qui nous dit « et si on allait au restau de soir ?!!! » ahaha

(Les baratineurs place des cardeurs et le DAVITO qui est le restaurant préféré de Charlyne)

 

Ta fille dit de toi que tu es une maman … ?

Je viens de lui poser la question : la plus belle maman et la plus gentille  !

Que peut on te souhaiter pour l’avenir ?

Me connecter un peu plus encore à cette petite voix et continuer mon chemin 😉

 

Merci Elodie d’avoir répondu à mes questions, je suis ravie de te connaître un peu plus.

Pour avoir fait photographier ma famille par Elodie après la naissance de Lewis je peut vous dire qu’elle fait un travail exceptionnel, que l’investissement en vaut vraiment la peine . Je retrouve à travers ses photos les émotions, les expressions coquines de ma fille, les regards tendres de leur papa.  Bref ce ne sont pas que des photos, c’est un morceau de notre vie, notre histoire… Donc si vous êtes à la recherche d’un photographe pour un événement ou tout simplement pour faire des photos de votre vie de tous les jours je vous conseille de faire appel à Elodie Forot.

En attendant allez voir son site internet.

Je vous partage quelques instants de bonheur<3

Laisser un commentaire